Brisbane International Film Festival 2021: des films multi-langues dont le français

Reading Time: 5 minutes

Aujourd’hui, nous partageons avec vous les six films en plusieurs langues, dont le français, qui sont à l’affiche du Brisbane International Film Festival 2021.

Brisbane International Film Festival 2021

La semaine dernière, nous vous avons parlé des 2 films uniquement en français au BIFF 2021. Pour lire cet article, cliquez ici. Pour des informations générales sur le Brisbane International Film Festival, allez à la fin de cet article.

 

After Love

PREMIÈRE AUSTRALIENNE (22 et 30 octobre)

Aleem Khan

UK (2020)

M

89 MIN

LANGUES : Arabe, anglais, français, ourdou

Le premier long métrage du cinéaste anglo-pakistanais Aleem Khan est une histoire de secrets et de mensonges, un portrait de personnes prises entre des identités et des cultures, mis en valeur par une superbe interprétation centrale de Joanna Scanlan.

 

Mary Hussain (Joanna Scanlan, Notes on A Scandal, The Thick of It) s’est convertie à l’islam lorsqu’elle s’est mariée, Elle a maintenant une soixantaine d’années, vivant tranquillement avec son mari Ahmed. Après la mort soudaine et inattendue de son mari, elle se retrouve soudainement veuve. Un jour après son enterrement, Mary découvre qu’Ahmed avait une vie secrète de l’autre côté de la Manche, à Calais, à seulement 21 miles de leur maison de Douvres. Cela l’oblige à s’y rendre pour en savoir plus.

 

After Love est un film d’une grande finesse qui révèle la possibilité d’une connexion humaine dans les endroits les plus improbables.

 

Blind Ambition

PREMIERE AU QUEENSLAND (23 & 29 octobre)

Robert Coe, Warwick Ross

Australia (2021)

15+

96 MIN

LANGUES : Anglais, français, shona

Un quatuor de chrétiens pentecôtistes qui ont renoncé à l’alcool peut sembler être un groupe improbable pour devenir les sommeliers les plus célèbres d’Afrique. C’est pourtant l’histoire au cœur de Blind Ambition, l’histoire de Joseph, Marlvin, Pardon et Tinashe qui, dix ans plus tôt, ont fui le Zimbabwe de Robert Mugabe pour la sécurité relative de l’Afrique du Sud et qui, une fois sur place, ont trouvé du réconfort dans une bouteille de vin… dans le bon sens du terme.

 

Blind Ambition suit leur voyage à travers le chaos de Johannesburg jusqu’aux « Jeux olympiques de la dégustation de vin », les World Wine Blind Testing en Bourgogne, en France.

 

Le Brisbane International Film Festival vous suggère de déboucher un bon vin rouge et de vous installer pour découvrir une histoire vraie et inspirante, lauréate du prix du public du festival de Tribeca pour le meilleur documentaire.

 

Heaven Can Wait

26 & 31 octobre

Ernst Lubitsch

USA (1937)

G

112 MIN

LANGUES: anglais, français

Heaven Can Wait est le premier film en couleur de Lubitsch, qui raconte l’histoire d’un raconteur récemment décédé, Henry Van Cleve (Don Ameche), qui, en entrant au purgatoire, doit se défendre, et commence ainsi l’examen d’une vie insouciante qui est « un délit continu » : de son éveil sexuel et de sa fugue avec la fiancée de sa cousine (Gene Tierney), à un mariage soutenu et aimant assaisonné de ses aventures.

 

Délicieux et plein d’esprit comme toujours, Heaven Can Wait est autant une célébration ultime de la vie qu’une satire subtile du conservatisme bourgeois. Sa palette de couleurs chaudes et son état moelleux font partie de la touche délicate de Lubitsch sur la romance, la sexualité, la mortalité et tout ce qui se trouve entre les deux.

 

Lingui: The sacred bonds

PREMIÈRE DU QUEENSLAND (22 et 30 octobre)

Mahamat-Saleh Haroun

Belguim, Chad, France (2021)

18+

87 MIN

LANGUES : Arabe tchadien, français

Lingui : Les liens sacrés est un film qui s’attache à dépeindre le dilemme d’une jeune fille de 15 ans qui cherche à se faire avorter dans un pays africain islamique où cette pratique est à la fois taboue et illégale.

 

Dans ce film du réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun, l’histoire se déroule dans la banlieue de N’djamena au Tchad. Amina vit seule avec sa fille unique de 15 ans, Maria. Son univers déjà fragile s’effondre le jour où elle découvre que sa fille est enceinte. L’adolescente ne veut pas de cette grossesse. Dans un pays où l’avortement est non seulement condamné par la religion, mais aussi par la loi, Amina se retrouve face à un combat qui semble perdu d’avance…

 

La nature calme et douce du film contraste totalement avec les passions intenses, la légalité et le mélodrame axé sur les problèmes. Un film profondément émouvant sur une mère et une fille qui naviguent dans la vie.

Conseil aux spectateurs : les sujets abordés dans ce film peuvent être choquants pour certains spectateurs.

 

Paris Funeral, 1972

PREMIÈRE MONDIALE (25 octobre)

Adam Briggs

Australia (2021)

18+

75 MIN

LANGUES : Anglais, français, italien

Le premier film du cinéaste Adam Briggs de Brisbane présente le passage de Rosario, un Italien itinérant et très charismatique d’une soixantaine d’années, qui dérive à travers l’Australie avant de retourner en France et en Italie, en compagnie des musiciennes Kate et Ella.

 

Tourné avec soin en 16 mm, le film est composé de non-acteurs qui jouent des versions d’eux-mêmes, réinterprétant et fictionnalisant leur propre vie. Depuis l’ouverture du film au milieu des communautés de sans-abri et de personnes déplacées de Brisbane et Melbourne jusqu’aux champs d’Europe, Paris Funeral, 1972 est défini par le désir de rendre justice au besoin de contact et de communication des gens, en explorant comment chaque besoin individuel interagit avec la société.

Événement spécial – projection gala : 30 $ pour les adultes, 27 $ pour la carte « concession ».

À l’occasion de la première mondiale de Paris Funeral, 1972, le Brisbane International Film Festival 2021 est heureux de présenter un gala pour la première du film avec une réception apéritif à la fin du film. Les billets pour cet événement comprennent du pop-corn, la projection du film une boisson alcoolisée lors du gala après la projection.

Rejoignez le BIFF pour une réception après le film, suivie d’une projection gala du film Friends and Strangers.

 

Sisters with transistors

PREMIÈRE DU QUEENSLAND (23 et 29 octobre)

Lisa Rovner

UK (2020)

18+

85 MIN

LANGUES : Anglais, français

Sisters With Transistors est la remarquable histoire inédite des pionnières de la musique électronique, des compositrices qui ont adopté les machines et leurs technologies libératrices pour transformer radicalement la façon dont nous produisons et écoutons la musique aujourd’hui. Theremins, synthétiseurs et machines à rétroaction abondent dans cette ode glorieuse aux femmes qui ont contribué à façonner non seulement la musique électronique, mais aussi le paysage sonore contemporain tel que nous le connaissons.

 

Un documentaire passionnant qui révèle l’impact des pionnières sur les bandes-son et la musique électronique de ces dernières décennies. Il s’agit d’une célébration des femmes qui ont façonné la musique et du pouvoir de leur héritage sur les générations suivantes.

 

INFO CLÉ POUR LE BRISBANE INTERNATIONAL FILM FESTIVAL 2021

QUOI : Festival international du film de Brisbane 2021 (BIFF 2021)

OÙ : divers cinémas de Brisbane

QUAND : Du 21 au 31 octobre 2021

COMMENT : Acheter des billets sur le site Internet : www.biff.com.au

COMBIEN :

Séances de cinéma régulières : 18 $* pour les adultes et 15 $* pour les personnes à tarif réduit.

Les événements spéciaux ont des prix individuels. Consultez les pages des films et des événements spécifiques pour connaître les prix spéciaux et les conditions d’inscription. Des frais de transaction ou de réservation s’appliquent.

Festival Multi-Pass : 90 $ ou 75 $ pour les détenteurs d’une carte concession(6 films pour le prix de 5).

 

Quels films comptez-vous voir au Brisbane International Film Festival 2021?

 

Abonnez-vous

Insérez votre adresse email pour recevoir des notifications lorsque des nouvelles articles sont publiées au sujet de toutes les choses françaises et francophones en Australie