CRITIQUE Gotye presents a tribute to Jean-Jacques Perrey

Reading Time: 2 minutes

L’homme qu’on connaît comme Gotye a repris son nom de naissance, Wally De Backer pour ses 4 spectacles au festival de Sydney. Dans ces spectacles il fait une tribu à l’homme qu’il nomme comme grand-père spirituel et l’influence pour sa musique: Jean-Jacques Perrey.

Son amour pour la musique de Jean-Jacques Perrey aussi que l’ondioline, l’instrument peu connu maintenant, sur lequel Perrey et puis maintenant, dans ce spectacle, De Backer jouent, est évident. De Backer sourit du début à la fin du concert. Sa passion est claire quand il nous parle de la musique, la vie et sa rencontre avec son idole entre chansons. Il y avait un moment qu’il s’est arrêté d’en parler parce qu’il s’est rendu compte qu’il avait beaucoup parlé entre chansons.

Image de Wally De Backer par Stuart Armit

Il y avait aussi Joe McGinty sur l’instrument nommé Moogs, un type de synthétiseur avec clavier qui produit des sons divers.

Rob Schwimmer nous amusait avec ses expressions de visage en produisant des sons bizarres avec le thérémine. Il joue l’ondioline et des moogs aussi.

Gideon Brazil est aussi monté sur scène pour 2 chansons pour ajouter de la clarinette aux autres instruments.

Image de Wally de Backer par Stuart Armit

La foule était étonnée et enthousiaste. Avant de jouer une chanson qui montre bien les sons divers de l’ondioline, De Backer nous invite à venir près de l’étage pour bien voir comment il joue l’ondioline. Une trentaine de personnes ont presque couru pour avoir cette occasion!

Ceci est un spectacle qui montre bien la passion de De Backer ainsi que une période tôt la musique de synthèse. C’est un spectacle pour les enthousiastes de De Backer, de Jean-Jacques Perrey, de la musique française ou bien juste la musique électronique des années 60 tout simplement.

Malheureusement c’est la fin de sa tournée ayant été au festival MOFO en Tasmanie le weekend dernier. Mais si vous êtes a Melbourne, vous pouvez voir ce spectacle au Melbourne Recital Centre.

Les 4 spectacles à voir à MOFO en janvier

Reading Time: 3 minutes

MONA FOMA est un acronyme pour « Museum of Old and New Art: Festival Of Music and Art”. Ceci aura lieu à Hobart du 15 au 22 janvier et à Launceston du 12 au 24 janvier. Cela sera la dernière année que le MOFO sera au Museum of Old and New Art (MONA) à Hobart parce que cela va devenir un hôtel. Voilà au-dessous les 4 spectacles qu’on vous conseille à voir à MOFO.

 

1. EMEL MATHLOUTHI (TUNISIE)

Emel Mathlouthi, chanteuse de la Tunisie, est connue comme la voix du printemps arabe. Elle chante dans une fusion de la musique tunisienne traditionnelle avec la musique électronique accompagne par des rythmes forts. Elle sera à MONA samedi le 20 janvier ainsi que dimanche le 21 janvier. Pour assister à son spectacle, il faudra un billet pour la journée MOFO at MONA (détails à la fin d’article).

Elle a chanté au concert du Prix de la Paix Nobel en 2015 ainsi qu’en concert à New York et à Paris.

Elle sera également au Sydney Festival le 19 janvier.

 

2. GOTYE PRESENTS A TRIBUTE TO JEAN-JACQUES PERREY

Avec un orchestre d’ondioline, Gotye donne une tribu à Jean-Jacques Perrey, compositeur français des années 40, qu’il s’appelle son « grand-père spirituel ». Ses influences sont entendues dans la musique de Gotye.

Gotye a mené un groupe qui a laborieusement restauré des ondiolines et ils jouent les chansons de Jean-Jacques Perrey.

L’occasion de voir Gotye faire une tribu à son inspiration musicale à MOFO n’est que le 12 et 13 janvier. Achetez-vite vos billets ($35) parce que deux des trois spectacles sont déjà complètes. Il ne reste des billets que pour le spectacle du 13 janvier à 17h.

Gotye et son orchestre fera le même spectacle au Sydney Festival le 16 et 17 janvier aussi.

3. CHAKAM ENSEMBLE

 

Le spectacle de Chakam Ensemble est une occasion rare d’écouter de la musique persienne traditionnelle par un ensemble compris uniquement des femmes.

Deux spectacles:

  • au MOFO EASTERN SHO le 20 janvier auquel vous serez servi un plat des gourmandises typiques persiennes (billets $35 plus les frais de commande); et
  • un à MONA le 21 janvier (pour lequel il faudra un billet pour la journée- détails au-dessous)

 

4. GRATUIT: LAUNCESTON BLOCK PARTY

Dimanche le 14 janvier du midi à 21h il y aura une fête dans la cour de QVMAG à Launceston. Dans cette fête gratuite, il y aura des musiciens d’autour du monde ainsi que des genres de musique diverses, y compris:

  • groupe bien connu les Violent Femmes des Etats Unis,
  • Bassekou Kouyaté et Ngoni Ba de Mali, qui est un des grands noms de musique malienne. Le ngoni est leur instrument, une forme ancienne de luth. ‘Ba’ signifie ‘groupe’ mais aussi ‘fort’. Mais même si leur instrument est ancien, leur musique ne l’est pas de tout – plus du rock et blues (avec l’addition de la guitare électrique) que d’autre chose. C’est la musique moderne malienne. Bassekou Kouyaté est connu comme le meilleur joueur de ngoni dans le monde.
  • de la violine jouée dans l’intérieur d’un cube gonflable dans Sound Bubble (de Damian Barbeler et Anna McMichael),
  • du death metal anti-colonial par Dispossessed,
  • de la musique électro-acoustique jouée sur des machines à coudre ainsi que avec des ciseaux par Dylan Sheridan,
  • une réinterprétation de l’album « Interstellar Space » lors de son 50ieme anniversaire joué sur la percussion et la contrebasse;
  • du jazz crée selon les titres suggères par la foule par Extemporaneouslea; et
  • Interactive Sonic Ball par Jon Rose, qui est un grand ballon qui devient un instrument musical avec l’aide de la foule.

 

BILLETS

Pour les spectacles à MONA, il faudra un billet soit pour la journée soit pour tous les 3 journées. Les billets coûtent $69 pour la journée ou $179 pour les 3 jours.

Vous pouvez les acheter ici:

Allez-vous au MOFO ce mois? Vous allez aux quels spectacles?