Chris Mouron nous parle de l’adaptation du Petit Prince pour scène

Reading Time: 4 minutes

Le spectacle français Le Petit Prince vient à l’opéra de Sydney a la fin du mois. Nous avons parlé avec Chris Mouron, dramaturge et coréalisatrice du Petit Prince avant son arrivée en Australie.

Le Petit Prince

Chris Mouron, vous êtes dramaturge et co-réalisatrice du spectacle The Little Prince qui va bientôt être présenté à l’Opéra de Sydney. Parlez-nous un peu de ce spectacle. A quoi est-ce que le public australien peut attendre?

Lorsque nous avons commencé à travailler sur le spectacle, Anne et moi, nous avons tout de suite partagé nos idées avec le troisième complice de cette création : le compositeur Terry Truck. Et lorsque la musique a commencé à naître, j’ai immédiatement eu envie d’y déposer les mots essentiels du livre. C’est comme cela que le rôle du Narrateur est né et qu’il s’est invité dans ce monde de danse et d’acrobatie.  Anne et moi sommes très complémentaires. Elle vient du monde de la danse, du geste, de la grâce. Je viens du monde de la musique, des mots. Nos deux expériences sont totalement différentes et se complètent miraculeusement.

 

Nous avons commencé en 1996 à expérimenter ce mélange d’arts croisés, ce que certains nomment depuis la création de notre Petit Prince « un nouveau genre ». Il est habituellement difficile de mélanger ces deux mondes, ces deux langages. Pour le Petit Prince, ce fut évident et passionnant. Le Petit Prince est une histoire universelle et intemporelle. J’espère de tout cœur que le public australien, comme celui de Paris ou de Dubai, sera transporté par le spectacle, voyagera avec le Petit Prince, retrouvera l’émotion et l’imagination du livre.

 

Image: Philippe Hanula

 

Qu’est-ce qui vous a attiré dans Le Petit Prince ? Qu’est-ce que vous cherchez dans un livre lorsque vous cherchez un livre à adapter?

Adapter un chef d’œuvre est la chose la plus difficile qui soit. Et Le Petit Prince est un chef d’œuvre de poésie et d’émotion qui a toujours bouleversé l’auteur que je suis. Je ne peux adapter que ce qui m’inspire car adapter demande beaucoup d’inspiration et de création. Et mon but premier dans le travail d’adaptation fut de parvenir à extraire les mots essentiels de l’œuvre sans dénaturer le message total. J’ai pris un soin extrême à respecter, dans les phrases du livre que j’ai choisies, la moindre virgule de Saint-Exupéry, à respecter aussi ses mots même lorsque j’ai adapté sa prose sous forme de chansons. Cela a donné un résultat assez étonnant de parler sur la musique dans une sorte de « Sprechgesang » comme le nomme si bien les Allemands ou aussi une sorte de « slam ».

 

Est-ce que le spectacle The Little Prince reste fidèle au livre?

Nous sommes restées, Anne et moi, totalement fidèles à ce livre que nous aimons. Nous avons voulu restituer autant que faire se peut sa poésie, sa philosophie, sa beauté. Nous avons juste pris la liberté  d’explorer le coté totalement visionnaire de Saint-Exupéry : Notre Vaniteux a des téléphones portables pleins ses poches pour se prendre en selfies, notre Businessman qui compte ses étoiles est envahi d’ordinateurs et il est sur connecté. Le Petit Prince prend soin de sa planète et envoie un message écologique très clair et très important.

 

The Little Prince
Image: Philippe Hanula

 

Vous souvenez-vous de quand vous avez lu Le Petit Prince pour la première fois? Quel effet avait-il sur vous?

Je ne l’ai pas lu, je l’ai écouté… J’étais à l’école et le professeur nous a demandé d’écouter le disque que venait d’enregistrer ce merveilleux comédien qu’était Gérard Philippe. Le Petit Prince était joué par Georges Poujouly. Je me souviens comme si c’était hier des larmes d’émotion qui coulaient toutes seules de mes joues. J’étais bouleversée, captivée à l’écoute de cette histoire. Ce fut pour moi une révélation. Le Petit Prince fait partie des œuvres qui m’ont donné envie d’écrire.

 

Comment est-ce que travailler sur The Little Prince a été différent de vos autres projets?

Tous les spectacles me tiennent à cœur mais celui-là est totalement particulier. Il représente pour moi l’aboutissement d’un travail de collaboration, d’explorations, de recherches audacieuses, que nous avons entamé avec Anne depuis vingt ans.

Vous pouvez lire notre interview avec Anne Tournié, réalisatrice du spectacle Le Petit Prince par ici.

INFOS CLÉS

QUOI: Le spectacle Le Petit Prince (sous son nom en anglais The Little Prince)

OÙ: L’Opera de SYDNEY

QUAND: 26 mai au 6 juin

COMMENT: Achetez vos billets par le site web: https://www.sydneyoperahouse.com/events/whats-on/circus-and-magic/2021/the-little-prince.html

COMBIEN: Les billets coutent $89 -$ 149 plus $8.50 de frais de reservation.

 

Quel livre de votre enfance aimeriez-vous voir transformé en production théâtrale?

 

Abonnez-vous

Insérez votre adresse email pour recevoir des notifications lorsque des nouvelles articles sont publiées au sujet de toutes les choses françaises et francophones en Australie

Le Petit Prince