L’Album Trois de Baby et Lulu sort ce vendredi!

Reading Time: 14 minutes

Après une longue attente, le groupe australien faux français Baby et Lulu sort l’Album Trois – et ça vaut le coup d’attendre! Nous avons discuté avec Lara Goodridge aka Lulu de Baby et Lulu à propos du groupe, de l’Album Trois, de l’écriture dans une langue étrangère, des plans de tournée, de la musique française et plus encore. Vous pouvez lire notre dernière interview avec Abby Dobson, aka Baby ici.

Baby et Lulu - Album Trois

Je ne l’ai jamais demandé avant, mais pourquoi les noms Baby et Lulu?

C’est une bonne question ! Eh bien, sans trop m’écarter du sujet. Quand nous avons fait notre tout premier concert, qui était une soirée dans un entrepôt que j’organisais avec mon partenaire – vous connaissez cette histoire?

 

Oui.

Ça m’est venu comme ça quand j’appelais Abby. Et je dis « faisons ce truc. Mettons juste de jolies robes et chantons une chanson en français à une fête. Mais pourquoi ne pas en faire un petit truc? » Et mon idée était de trouver une sorte d’alterego, de surnom. Donc pour moi, beaucoup de mes amis m’appellent Lulu ou Lala ou Rara.

 

Ok, donc si c’est parti de là.

Oui, c’est parti. Donc, j’étais Lulu et j’ai suggéré ça à Abby. Et j’ai dit, qu’est-ce que tu penses que tu pourrais être ? Elle a dit : « J’ai toujours été Bébé parce que je suis le bébé de la famille et c’est une anagramme de Abby. » C’est Bébé Dobson. Ouais. Donc c’est juste arrivé comme Baby et Lulu.

 

Bon, vous étiez déjà connus sous ces noms de toute façon.

Oui, exactement, mais pas ensemble.

 

L’album Trois sort cette semaine. Quelle proportion de l’album avait été enregistrée avant la COVID?

Il était prêt à sortir au début de la COVID. Nous avions probablement reçu nos boîtes de CD un mois après le commencement du tout premier lockdown [mars/avril] et nous étions sur le point de partir en tournée. Nous avions prévu une grosse tournée.

Baby et Lulu Album Trois cover
pochette d’album Album Trois de Baby et Lulu 

Je sais. Le festival de cabaret d’Adelaide devait être le lancement!

[Faux sanglots] N’en parle pas. C’est tellement triste.

 

Très bien, on ne parlera pas de toute l’année 2020…. ou de cette année pour toi à Sydney.

Non… donc c’était prêt à partir. Et c’était une grande décision de choisir de sortir l’album de toute façon ou d’attendre.Je me sentais prêt à sortir l’album parce que les gens avaient fait des promesses de dons et je ne voulais pas que les gens aient à attendre pour l’album pour lequel ils avaient déjà donné de l’argent. Abby était tout à fait claire : « Attendons. Tout va bien se passer. Tout le monde va attendre ». Je suis vraiment contente qu’elle ait dit ça. Et je suis contente que nous l’ayons fait, même si ça ressemble maintenant à la même situation.

 

Nooon… ne dites pas ça ! Quand allez-vous commencer la tournée de l’Album Trois? Le 4 septembre?

Le 4 septembre au Camelot est le prochain concert. Il n’y a aucune chance que ça se fasse. Nous ne l’avons pas annoncé officiellement mais c’est évident pour tout le monde à Sydney [à cause de la prolongation de la fermeture]. Du 1er octobre, ce sera le reste de la tournée. Je ne peux pas encore dire officiellement qu’elle est annulée, mais ça ne s’annonce pas bien.

 

Cela doit être véritablement déchirant. Vous avez eu ce bébé prêt à être présenté depuis 18 mois maintenant.

Oh, je suis vraiment dévastée. Nous avons toujours su que c’était un risque de réserver cette tournée. Mais vous savez, il y a eu ces petites poches où tout s’est bien passé, alors on a juste pris le pari. Si celle-ci doit encore être repoussée, nous envisagerons probablement mars ou avril de l’année prochaine. Je pense que le monde entier est exactement dans la même situation.

 

En quoi Album Trois diffère-t-il de vos deux autres albums?

Nous avons une équipe d’enregistrement différente, cette fois-ci. L’ingénieur/ producteur/ mixeur que nous avons utilisé pour les deux derniers albums était en fait à l’étranger lorsque nous avons commencé à enregistrer celui-ci. Mais nous avons trouvé une équipe absolument magnifique.

 

Le jeune ingénieur qui l’a enregistré s’appelle Lewis Mitchell. C’est une jeune star montante de la scène des grands studios.Et on l’a eu par hasard comme ingénieur dans le studio de Sony. Il était méticuleux, vraiment magnifique.Et on l’a eu par hasard comme ingénieur dans le studio de Sony. Il était juste méticuleux, vraiment magnifique.Et nous avons enregistré toutes les nappes sonores aux studios Sony, comme nous l’avons fait pour les deux derniers albums. Et on l’a eu par hasard comme ingénieur dans le studio de Sony. Il était juste méticuleux, vraiment magnifique.Et nous avons enregistré toutes les bandes sonores aux studios Sony, comme nous l’avons fait pour les deux derniers albums. C’est exactement la même chose, puis on est allé dans sa petite cabine à Surry Hills et on a fait tous les overdubs et les voix là-bas.  Il a fait un travail d’enregistrement absolument splendide.

 

Ensuite, nous avons fait appel à un producteur de mixage récompensé par un Emmy Award, Daniel Denholm, et encore une fois, il a fait un travail tellement glorieux. Nous sommes vraiment, vraiment ravis du son de cet album. Nous sommes vraiment satisfaits.

 

Le son d’Album Trois est magnifique, comme toujours.

Ouais! Oui, nous aimons aussi nos deux derniers albums. Mais nous sommes ravis d’avoir aussi trouvé une super équipe. Vous savez, parce que c’est toujours un pari de réunir son équipe. Mais nous étions vraiment, vraiment heureux. Et puis encore une fois, Abby a écrit deux chansons absolument glorieuses et j’ai écrit deux chansons…

Cover image for Ballade de la mer, written by Abby Dobson, on Album Trois
Pochette du titre Ballade de la mer, chanson écrite par Abby Dobson, sur Album Trois

L’une assez sérieuse et l’autre beaucoup plus enjouée.

Oui et nous avons choisi cette chanson de Stromae, qui est un peu une sorte de salsa.

 

Quelque chose d’un peu plus moderne.

Exactement, on l’a vraiment intégrée juste avant l’enregistrement. Nous n’avons même pas vraiment joué cette chanson, mais il fallait quelque chose d’entraînant. « Cherchons juste quelque chose d’amusant et de nouveau. » Et on l’a fait ensemble et je suis très contente qu’on l’ait fait, parce que je pense que c’est une saveur vraiment amusante qui est dans l’album.

 

En dehors de vos propres compositions, l’Album Trois comporte des chansons des années 40, 50 et 60, puis celle de Stromae dont nous avons parlé.Qu’est-ce qui vous séduit dans les chansons de ces périodes ou dans les chansons françaises de ces périodes?

Pour moi, j’ai l’impression que cela évoque une époque vraiment romantique. Et le fait d’avoir grandi à Sydney dans les années 70 et dans les années 80. Vous savez, nous avions la télévision le week-end et c’est tout ce que nous avions, il n’y avait pas Netflix et tout ça. On a eu beaucoup de chance quand SBS est devenue la cinquième chaîne. Mais jusque-là, nous avions quatre chaînes. Et le week-end, il y avait ces fantastiques films en noir et blanc, et les premiers films en couleur, comme Gigi et tous ceux-là, et beaucoup de films français, ils passaient des films français, en anglais et en français, et je me souviens avoir été absolument envoûtée par la langue et la musique françaises.

 

Et même dans les films anglophones, nous connaissions tous le son de Piaf et d’Yves Montand, etc. Pour moi, cela évoquait vraiment ce centre du monde très exotique, élégant, sophistiqué, et aussi presque une sorte de centre politiquement et culturellement vibrant et excitant, vous savez, et j’étais donc très attirée par cela. Je pense donc que toutes ces chansons que nous choisissons ont quelque chose de classique. Et je pense que pour notre public, nous aimons donner un éventail et quelque chose avec laquelle certaines personnes vont se connecter, vous savez.

 

Et les deux albums précédents contenaient des chansons des mêmes périodes aussi, je crois? Des années 40, 50 et 60?

Oui et des années 70. Nous avons essayé de ne pas choisir des chansons spécifiques à une époque et de choisir un peu, vous savez, nous avons eu Brigitte Bardot pendant cette sorte d’Une histoire de plage des années 60-70 et puis un peu de Camille ; donc nous avons essayé de mélanger tout ça.

 

Comment choisissez-vous les chansons que vous allez enregistrer? Y a-t-il une liste énorme que vous devez éliminer?

Il y a une liste permanente et nous nous envoyons des chansons et certaines prennent et d’autres pas. Parfois, nous essayons des choses et elles ne se traduisent pas aussi bien pour nous en tant que duo et groupe que nous le pensions.

 

Deux des artistes que j’aime, et que nous aimons tous les deux, sont Barbara et Brel. Nous n’avons pas encore fait de Jacques Brel. Ils sont tous les deux très verbeux, très rapides.Ils ont cette sorte de rebondissement ou ils accélèrent et c’est très romantique et, et fervent. Ils ont cette sorte de rebondissement ou ils accélèrent et c’est très romantique et, et fervent. Et à chaque fois qu’on veut en faire une, on se dit : « Est-ce qu’on peut y arriver? » Ces deux artistes ont été juste un peu trop difficiles, jusqu’à présent.

 

 

C’est tout à fait par hasard que vous étiez tous les deux à Paris au même moment et que vous avez découvert que vous parliez tous les deux très bien le français. Avez-vous étudié le français en terminale?

Oui, j’ai étudié le français. Et j’ai fait un baccalauréat et des études supérieures également. En fait, j’ai fait un Master of Arts en études françaises. Et Abby a beaucoup plus de français de rue, nous plaisantons toujours sur le fait qu’elle peut draguer en français et que je peux nous trouver les toilettes! Non, je peux conjuguer les verbes! C’est vrai. Elle peut draguer en français, et je peux conjuguer les verbes!

 

Mais tu pourrais écrire la poésie et la littérature! Et bien vous écrivez tous les deux des chansons en français.

C’est vrai. Abby fait un très bon travail là-dessus aussi.

 

Quels sont les défis à relever pour écrire dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle?

Nous l’avons certainement vérifié avec des francophones. Nous avons soumis des choses à des francophones, et parfois ils disent simplement : « Je suis désolé, ça ne marche pas du tout. »

 

Comme ce n’est pas une tournure de phrase française.

Exactement. Pour moi, il y a quelque chose de vraiment libératrice à écrire dans une autre langue. J’imagine que c’est comme si tu disais « I’m going to the toilet » et que ça sonnait super bien en français pour nous, tu vois? Comparé à la langue anglaise pour écrire des paroles, ça semble plus poétique. Donc, à cet égard, je me sens un peu libérée. Et j’ai l’impression d’entrer dans un espace de tête différent et je me sens probablement moins autocritique en français, ce qui pourrait être un faux sentiment de confiance.

 

Est-ce parce que vous entrez dans votre personnage lorsque vous écrivez?

Oui, je pense que j’entre dans ce personnage. Je pense que c’est probablement un bon moment pour utiliser ce temps calme pour essayer de commencer à écrire le prochain album. J’ai vraiment aimé ce défi d’écrire en français et en fait, il y a quelques années, j’ai pris contact avec mon ancien professeur à l’université de Sydney – elle était mon professeur à l’université de Sydney et à l’université de New South Wales pour le baccalauréat et le post baccalauréat. Je la vénérais. Je l’ai invitée à l’un de nos concerts. C’était si touchant, si beau parce qu’elle m’a écrit un très beau courriel après coup pour me dire que c’était merveilleux que tu aies écrit une si belle poésie en français. C’était agréable.

 

Comment décidez-vous qui chante les parties principales de quelles chansons ?

Ecoutez, je vis au pays des harmonies et j’adore chanter les harmonies. Abby est une grande chanteuse d’harmonie, mais elle est une incroyable chanteuse principale. Donc j’ai l’impression qu’on s’adapte tout naturellement à nos positions. Et puis nous essayons, dans les chansons en duo, de faire un couplet chacun et ouais, on se met autour. Et puis c’est une question de, comme si l’un de nous disait, « Oh, j’ai appris le premier couplet. Je peux chanter celui-là ? » Ou ouais, ou, ou « Attends ? Tu as commencé les trois dernières chansons ? Je ferais mieux de commencer cette chanson. » Donc c’est vraiment juste une question de ça. Et peut-être ce qui pourrait convenir, tu sais, à une voix plus qu’à une autre ? Oui. Et aussi où se trouve le registre de la mélodie. Je chante généralement un peu plus bas qu’Abby.

 

Comment as-tu passé ton temps avec COVID, si je puis me permettre ?

En fait, je fais beaucoup de choses en arrière-plan. Nous avons toutes les deux des rôles très distincts, dans les coulisses de Baby et Lulu. Mais mon rôle principal est tout ce qui concerne le web et le design. Je fais le site web et je fais les posters. Et je fais les flyers. Et je viens de monter la dernière vidéo de Baby et Lulu que nous avons faite, j’ai créé la boutique sur notre site web, vous savez, donc je fais tous les trucs numériques. Et j’adore apprendre tout ça. Et c’est souvent sur une base de besoin de savoir. C’était comme, eh bien, nous n’avons pas vraiment 1000 $ à dépenser pour un éditeur. Maintenant, allez-y et apprenez-le.

 

Pour moi, c’est vraiment facile. J’aime résoudre les problèmes, ce qui m’a vraiment occupé. J’ai passé beaucoup de temps à le mettre au point l’année dernière, alors cette année, il y a eu un deuxième tour complet. Nous avons également fabriqué des produits dérivés. J’ai fait le design pour eux, mais Abby et moi avons ensuite finalisé les designs ensemble.

Lara conçoit la plupart des produits Baby et Lulu. Ce miroir est disponible dès maintenant. De nouveaux produits seront bientôt disponibles!

C’est vraiment amusant de faire tous ces trucs créatifs et nous aimons vraiment faire ça. C’est vraiment amusant d’obtenir la pochette de l’album, juste comme nous l’aimons. Cela m’occupe beaucoup.

 

Je ne sais pas si les gens savent combien d’heures sont consacrées à chaque mixage, à chaque note et à chaque, vous savez, à tout et aux détails de chaque e-mail…

 

Je fais aussi un master en musique au conservatoire. Donc je ne fais qu’une matière par semestre pour le moment. C’est ce qui me permet de tenir le coup maintenant – si je ne suis pas sur la route, mais nous ne le dirons pas – et aussi de faire l’école à la maison avec mon fils.

 

Pensez-vous que l’enregistrement d’un album financé par le crowdfunding comme Album Trois vous donne plus de liberté par rapport à un album que vous auriez produit sous un label?

Ils ont tous été indépendants. Ce que nous avons fait par le passé, c’est emprunter de l’argent et le rembourser par les ventes. Cette fois-ci, nous avons choisi de faire du crowdfunding et cela a été très, très utile, surtout que depuis notre dernier album, il n’y a plus d’iTunes. Il n’y avait pas de streaming dans le dernier album. Incroyablement, c’était du pré-streaming.

 

Donc il n’y a plus d’iTunes?

Il existe encore aujourd’hui. Mais d’un mois à l’autre, il aura disparu. Et il n’y aura plus qu’Apple Music. Il n’y aura donc plus d’achat de MP3 via ces plateformes. Je veux dire, vous pouvez certainement le faire via d’autres plateformes. Tout est passé au streaming et les revenus du streaming ne représentent qu’une infime partie.

 

Nous avions l’habitude de tirer un revenu raisonnable des achats sur iTunes et nous ne tirons aucun revenu de Spotify. C’était donc un bon moyen d’encourager les gens à préacheter un album, ou au moins un album numérique. Pour nous, c’était une très bonne décision.

 

Baby et Lulu Album Deux
La pochette de l’Album Deux de Baby et Lulu

Album Deux a été nominé pour un prix ARIA. Savez-vous combien d’albums en langue étrangère ont été nominés? J’imagine que c’est très, très peu.  C’est un honneur d’être nominé, mais c’est encore plus spécial pour un album en langue étrangère.

C’est fantastique. Nous l’avons fait dans le cadre du genre musique du monde. C’est difficile de savoir dans quel genre se placer lors qu’on ne peut se placer que dans un seul genre. Donc on a choisi world plutôt que jazz parce que la scène jazz est assez stricte. Et c’est le jazz, vous savez, et je pense que world était correct. Un bon choix pour nous mais vous avez raison, il n’y a pas eu beaucoup de sorties qui n’étaient pas en langue indigène ou juste en musique tzigane. Monsieur Camembert a obtenu plusieurs fois le prix ARIA de la musique du monde. Ils ont donc fait des chansons dans différentes langues.

 

Qui est, selon vous, votre principal public?

C’est une bonne question! Nous sommes heureux de dire que nous avons quelques Frenchies qui viennent à nos spectacles et nous sommes toujours très agréablement surpris qu’ils aiment le spectacle.

 

Cela doit être éprouvant pour les nerfs!

C’est très délicat, car nous ne voulons pas qu’ils pensent que nous nous moquons d’eux, car il s’agit d’un hommage à tout ce qui est français, comme la Matilda Marseillaise. Mais nous sommes aussi souvent très ridicules. Je pense qu’heureusement, ils peuvent voir que nous ADORONS la langue et la musique parce que nous y mettons aussi, à part les blagues, beaucoup d’amour.

 

Donc il y a des français et puis c’est vraiment un bel éventail de tous les âges. Nous avons certainement un public plus âgé aussi et nous sommes très à l’aise avec ça. Beaucoup de gens des générations plus anciennes, comme je l’ai dit, aiment les films avec lesquels nous avons grandi – c’est leur époque. C’est donc merveilleux. Et nous avons beaucoup de retraités qui viennent boire du vin et passer un moment fantastique, donc ça nous convient. C’est un bel éventail.

`

Donc c’est un mélange de francophones et de francophiles.

Absolument et même des amis de ceux-ci. Ce qui est bien, c’est qu’ils amènent des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’ils voient, qui n’ont rien à voir avec la langue française ou la musique française, et ils repartent tous avec un grand sourire en disant « on reviendra« .

 

Quelle est votre chanson française préférée à écouter? Un coup de cœur de tous les temps?

Je ne peux jamais me souvenir de ce que j’ai préféré de tous les temps, donc je ne peux pas répondre à cette question. Cependant, je peux vous dire que deux de mes derniers albums préférés d’interprètes français sont le dernier album de Camille, elle a fait une version française et une version anglaise. En anglais, c’était Seeds (et en français OUÏ). Je l’ai écouté en boucle et je l’ai adoré. L’autre était Christine and the Queens. J’ai tellement écouté son dernier album.

 

Lorsque la tournée aura lieu, si les gens ne vous ont jamais vu auparavant, comment décririez-vous votre spectacle?

C’est amusant. C’est une extravagance musicale. Notre groupe est absolument et totalement stupéfiant. Ils nous épatent à chaque concert. Il y a une énergie entre tous les musiciens et entre moi et Abby qui est vraiment, vraiment joyeuse et confiante et nous nous sentons tous soutenus par les autres. C’est une expérience formidable pour nous sur scène et je pense que c’est pour cela que les gens reviennent. C’est un véritable plaisir pour nous tous et il y a une énergie qui lui est propre et c’est une expérience vraiment joyeuse et une très belle expérience musicale.

Nous remercions Lara Goodridge d’avoir pris le temps de nous parler de l’Album Trois, le dernier album de Baby et Lulu sorti ce vendredi.

Pré-commander/pré-enregistrer/pré-ajouter Album Trois

Vous pouvez Pré-commander/pré-enregistrer/pré-ajouter Album Trois sur votre plateforme musicale préférée via les liens que vous trouverez ici: https://ffm.to/albumtrois

 

Vous pouvez également pré-commander une copie physique de l’Album Trois, ainsi que des albums précédents via le site web de Baby et Lulu : https://www.babyetlulu.com.au/shop. De nouveaux produits dérivés de Baby et Lulu seront bientôt disponibles!

 

Album Trois – les sorties de single

Vous pouvez écouter quelques-uns des titres déjà sortis du nouvel album de Baby et Lulu, Album Trois, par les liens ci-dessous:

1er extrait officiel: Jardin aux souvenirs https://ffm.to/jardinauxsouvenirs

 

2eme extrait officiel: Paris sera toujours Paris : https://ffm.to/parisseratoujoursparis

 

Vous pouvez également regarder la vidéo de cette chanson par ici:

 

3me extrait officiel: La ballade de la mer: https://ffm.to/laballadedelamer

 

Baby et Lulu Album Trois – Dates de la tournée et billets

samedi 4 septembre- Camelot Lounge – Marrickville NSW – https://bit.ly/3i7GO2D

vendredi 1 octobre – Memo Music Hall St Kilda VIC – https://bit.ly/2TG1aqs

samedi 2 octobre – Palais Hepburn Hepburn Springs VIC https://bit.ly/2UYpmVy

dimanche 3 octobre – Archies Creek Hall (15h) Archies Creek VIC – https://bit.ly/36YvI9M

samedi 9 octobre – The Music Lounge Wollongong NSW – https://bit.ly/3kWaem4

samedi 16 octobre – The Street Theatre Canberra ACT – https://bit.ly/2V5Ij8t

samedi 23 octobre – Trinity Sessions Adelaide SA – https://bit.ly/3x8oBpQ

samedi 30 octobre – Camelot Lounge (18h30) Marrickville NSW – https://bit.ly/3BM9l5D

samedi 30 octobre – Camelot Lounge (21h) Marrickville NSW – https://bit.ly/3BM9l5D

vendredi 5 novembre – Powerhouse Brisbane QLD https://bit.ly/2UO1jZl

vendredi 12 novembre – Baroque Room (18h15) Katoomba NSW https://bit.ly/3eVUzj7

vendredi 12 novembre – Baroque Room (20h45) Katoomba NSW – https://bit.ly/3wZkwV2

 

Avez-vous déjà vu Baby et Lulu en concert?

Abonnez-vous

Insérez votre adresse email pour recevoir des notifications lorsque des nouvelles articles sont publiées au sujet de toutes les choses françaises et francophones en Australie

Baby et Lulu - Album Trois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.