Voyez Elena Gabouri dans Aida d’Opera Australia à Sydney et Brisbane.

Reading Time: 4 minutes

Elena Gabouri, mezzo-soprano Franco-Russe, reprend ce mois-ci son rôle d’Amneris dans Aida d’Opera Australia. Nous avons discuté avec elle de ce spectacle d’opéra numérique.

Elena Gabouri Aida Opera Australia

Vous chantez dans le spectacle numérique Aida d’Opera Australia. Parlez-nous du spectacle. Comment est-ce que c’est un spectacle numérique?

Ne vous inquiétez pas, le spectacle n’est pas entièrement numérique: nous chantons et jouons réellement! Mais l’ambiance du spectacle est renforcée pas les images « vivantes » numériques, très belles et impressionnantes par sa taille « pharaonique ». L’art numérique est relativement nouveau et bien sur la collaboration entre le théâtre et le numérique sera inévitable et bienvenu dans des années à venir.

 

Vous reprenez le rôle de Amneris, le rôle que vous avez aussi joué en 2018. Comment est-ce que cette production est-elle différente de la production de 2018?

C’est la même production de Davide Livermore, nous l’avons repris avec le revival director Shane Placentino qui a su à la faire vibrer de nouveau.

 

Vous êtes mezzo-soprano. Depuis quand chantez-vous et qu’est-ce qui vous a attiré vers l’opéra?

Je chante depuis toujours, j’ai commencé à travailler ma voix à 15 ans, à 16 ans j’ai commencé à chanter des concerts, à 21 ans j’ai chanté et joué mon première rôle sur la scène professionnelle. Tout cela bien sûr, par le biais des etudes et de la passion.

 

Où est-ce que vous avez fait vos études de chant?

J’ai commencé avec un professeur privé, puis j’ai étudié au Conservatoire Supérieure de Saint-Pétersbourg, puis j’ai recommencé au Conservatoire Supérieure de Paris. Cependant, un chanteur termine ses études déjà sur scène….

 

Vous êtes franco-russe. Est-ce qu’un de vos parents est français?

No, aucun de mes parents n’était français. Mais maintenant j’ai des parents adoptifs français.

Depuis combien de temps êtes-vous en Australie?

Depuis 3 mois déjà. Cette fois-ci je suis arrivée le débit avril pour notre première production d »Aida » à Melbourne. Au début, je suis passée par 14 jour de quarantaine dans une chambre d’hôtel.

 

Combien de temps avez-vous vécu en France et où?

Ma maison et ma famille sont en France. J’y suis arrivée cela fait 20 ans et j’ai vécu à Paris.

 

Que sont les défis de chanter dans une langue qui n’est pas le vôtre?

Si vous sous-entendez l’italien, je parle italien. Je suis bilingue franco-russe et quand je chante dans une langue que je ne parle pas couramment ou pas bien, je travaille préalablement la grammaire. C’est à dire, avant de chanter un rôle je comprends chaque mot de ce que j’exprime et pourquoi ce mot ce retrouve avec cette note.

 

Vous avez chanté dans des opéras en Italie, en Russie, en Ireland, en France et en Australie. Quel a été le point culminant de votre carrière jusqu’à là?

Et également aux USA, United Kingdom, en Grèce, Turquie, Corée du Sud et peut-être j’ai oublié quelques-uns…

Je pense que c’était aux Arènes de Vérone en Italie où un jour j’ai remplacé Dolora Zajick dans le rôle d’Amneris dans Aida le jour-même. Lendemain je me réveillant j’ai me suis retrouvée dans un grand article de presse sous le titre « Quelle belle découverte ! ». Depuis ce jour ma vie professionnelle est changée.

 

Quel est votre opéra favori à chanter?

Je n’ai pas encore chanté tous mes opéras préférés, mais Aida en fait partie!

 

Quel est votre opéra favori à regarder/écouter?

Il est vrai que j’écoute rarement au théâtre des opéras que je chante. C’est pourquoi ce sont souvent des opéras où je n’ai pas de rôle : tout d’abord « Tosca » de Puccini, aussi « Tourandot » (j’aurais adoré interpréter Turandot, mais abaissé …), « Don Giovanni » de Mozart, « L’ange de feu » de Prokofiev, « La Traviata » de Verdi, « Orphée et Euridyce » de Gluck…

 

Pourquoi les gens doivent-ils venir voir le spectacle digital « Aida » ?

Parce que c’est une belle et rare musique dans un magnifique et unique endroit comme Sydney Opera House. Parce que nous avons une histoire à vous raconter dans un mélange de l’opéra et cinéma. Et parce que nous allons vous parler d’amour…

Nous remercions Elena Gabouri pour cette interview.

 

Vous pouvez voir Elena Gabouris dans Aida à Sydney le mois prochain et à Brisbane en novembre.

 

SYDNEY

QUOI: Aida d’Opera Australia

QUAND: 22 juin– 13 aout (Elena joue seulement dans les spectacles de ce date-ci: 22, 26, 28 et 30 juin, et le 2, 13, 15 et 17 juillet)

OÙ: Joan Sutherland Theatre, Sydney Opera House

COMMENT: Achetez vos billets par ce lien https://opera.org.au/productions/aida-sydney

COMBIEN: Billets à partir de de $79 plus frais de reservation

DURÉE: Environ 2 heures et 50 minutes y compris un entracte

 

BRISBANE

QUOI: Aida d’Opera Australia

QUAND: 3 -19 novembre

OÙ: Queensland Performing Arts Centre

COMMENT: Achetez vos billets par ce lien https://opera.org.au/productions/aida-brisbane

COMBIEN: Billets à partir de $69 plus frais de transaction

DURÉE: Environ 2 heures et 50 minutes y compris un entracte

 

Si vous appréciez la musique classique, lisez notre interview avec Nicolas Fleury au sujet de la tournée Musica Viva

 

Abonnez-vous

Insérez votre adresse email pour recevoir des notifications lorsque des nouvelles articles sont publiées au sujet de toutes les choses françaises et francophones en Australie

Elena Gabouri Aida Opera Australia